Forum RPG médiéval fantastique et fantasy
 

Partagez|
Contexte : La terre promise
avatar
Messages : 23
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 23
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Contexte : La terre promise
04.05.16 2:18
Corbeau
Corbeau
Maitre du Jeu
Age - 666 ans
Statut - Divinité
Objectif - Équilibre du monde
Inventaire
Parchemin

La fin d'une utopie et le renouveau



Dans un monde que vous allez à présent connaître se trouve un continent où les gens vivent alors une utopie, toujours on eut pensé que ce continent était unique tout comme le peuple qui y vivait. Sur ce continent il n'y avait qu'un seul état, le royaume d'Igrabia, maintenu jusqu'à maintenant par sept générations du clan Kijekhi. Cette famille fut toujours celle qui dirigea son peuple et personne n'essayait de leur prendre le pouvoir, car tout était pour le mieux. Igrabia était le nom du royaume, du continent par extension, ainsi que de la seule cité qui vivait au bord de la côte. Il s'agissait de constructions immenses d'un blanc immaculé, des habitations qui faisaient parfois six ou sept étages de haut, des arches creuses donnaient des passages aux citoyens et des plantes recouvraient les différentes structures en dépassant de toutes parts, contrastant les murs avec merveille. La cité était construite de manière à ce que les bâtiments du centre finissent toujours plus haut que ceux de l'extérieur et celui qui se trouvait au milieu et dépassant le plus était le palais Kijekhi où vivait actuellement l'héritière. À l'origine cela aurait dû être son frère qui devait diriger Igrabia, mais celui-ci préférait minimiser ses responsabilités et sa sœur savait mieux s'y prendre. À l'extérieur de la cité se trouvait des champs cultivés, ainsi qu'une montagne gigantesque d'où s'élevait d'un volcan, celui-ci était même plus grand que le fort du royaume. Une bouche énorme qui donnait sur les entrailles de la terre. Mais un jour tout cela n'était plus. Le lendemain fut un désastre...

Des cris retentirent dans chaque coin du royaume d'Igrabia, des enfants couraient dans chaque rue à la recherche de leurs parents, la chaleur montait et la poussière empêchait de respirer correctement. Il y avait des toits en feu et déjà des cadavres jonchaient le sol, brûlés par des braises flottant au vent. La douleur, la peur et le chaos régnaient en maîtres dans cette citée qui vivait encore l'utopie la veille, mais le souffre et les roches avaient décidé d'y mettre fin. Alors que le plus grand des volcans de cette terre expulsait ces particules mortelles, la vague de feu liquide s'écoulait déjà en direction du village, les champs et la terre s'étaient transformés en un désert tandis que les personnes qui se trouvaient à l'extérieur à ce moment-là avaient été changés en pierre.

L'héritière ne savait plus quoi faire, la seule chose qui pouvait arrêter ce désastre était l'eau, mais il aurait été impossible de réorienter la mer sur la terre, si seulement ils y avaient pensé plus tôt, ils auraient pu creuser un faux fleuve afin de s'en protéger mais c'était trop tard. Il restait bien les bateaux, mais après ? Une fois que ce serait fini il n'y aurait plus que de la roche sur ce continent. La vie ici ne serait plus possible. Fallait-il survivre en se nourrissant uniquement de ce qu'offre l'océan ? Pouvait-on réellement se nourrir de poisson ? Y avait-il un moyen pour cultiver sur un bateau ? Cela aurait demandé plus de temps pour la préparation, seulement voilà, le temps était déjà trop court.

La cloche sonna, quelques bateaux se préparèrent tandis que d'autres étaient déjà en feu. Les matelots mouillaient les voiles et le pont afin de pouvoir donner au moins une chance de survie au peuple tandis que celui-ci se pressait déjà au port. L'héritière était dernière, elle souhaitait que son peuple ait plus de chance que lui, car elle était là pour les diriger et non les soumettre. Les soldats bien entraînés arrivaient à garder leur calme afin de pouvoir mener les gens vers les navires de la manière la plus efficace. Les bateaux quittèrent alors le port quand plus personne ne venait tandis que la cloche continuait de sonner seule grâce à un simple système de moulin à eau.

Cela faisait deux semaines que les voiles orange du clan Kijekhi gonflaient et faisaient glisser les bâtiments sur l'eau. Certains avaient l'impression que ceux-ci volaient, car l'air chaud les soulevait en partie. Les filets avaient été déployés pour récupérer ce qui servirait de nourriture. Alors que certains savaient déjà qu'il serait dur de survivre longtemps à cause du manque d'eau potable, d'autres ne pouvaient s'empêcher de penser qu'il y avait sûrement une autre terre. "Je vous promets que nous trouverons un endroit où poser l'ancre !" Ne cessait de répéter un soldat, afin de remonter le moral des citoyens. L'héritière de Kijekhi dépérissant pour cause de son jeun, elle souhaitait que son peuple ait la nourriture nécessaire et était prêt à donner sa propre chair pour le nourrir.

Les vivres commencèrent à manquer, déjà certains mouraient, les plus vieux d'abord en ne mangeant plus pour que les plus jeunes puissent continuer de vivre, car eux "ils avaient déjà vécu", puis les parents, car "je suis prêt à tout pour ceux que j'aime". La vie de l'héritière s’éteignait... Un oiseau parut soudainement dans son champ de vision, ses yeux s'écarquillèrent. Un oiseau ne vit pas éternellement en l'air, s'il avait fui du même endroit pour ne pas être mort il avait dû trouver où se poser, car il ne cherchait pas à le faire sur l'un des navires Kijekhi. Il y avait une île en forme de croix potencée. "TERRE ! TERRE DROIT DEVANT !" s'écriait la vigie pendant que la population se relevait.  Les quelques survivants pleuraient de joie, malgré les morts des leurs, ceux-ci ne s'étaient pas sacrifiés en vain. L'héritière se releva tant bien que mal, s'appuyant sur ce qu'elle pouvait, son peuple était enfin sauvé, si elle n'était pas morte cela devait sûrement être pour qu'elle puisse les guider sur ce nouveau monde. "Je vous avais bien promis une terre, la voilà..." disait un soldat tandis qu'il semblait s'évanouir. Les quelques bateaux survivants se dirigeaient vers le centre de cette île pour un nouveau départ.
Kijekhi, 7ème du nom. a écrit:
Aujourd'hui, l'an 1, une nouvelle ère, celle où le clan Kijekhi trouva cette terre promise, je fais le serment de protéger mon peuple peu importe l'horreur qui devrait survenir.

Revenir en haut Aller en bas
Contexte : La terre promise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Goblin's
» Le Béarn, la Terre Promise !
» Wouha Pandawa terre level 60/Full xP en Pano
» Nouveau spot? [Xp panda terre, eau, et air]
» Un panda feu/terre lvl 80 va naître

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum RPG médiéval fantastique et fantasy :: En dehors du RP :: Histoires et chartes-